Le 20 juin, c'était notre retour

Publié le par Tout le monde au soleil

C'était il y a plus d'1 mois déjà. Que le temps passe vite ! Mais revenons à ce 20 juin dernier, au moment où nous avons foulé le sol nantais...

18h : notre avion en provenance de Paris atterrit. Nous sortons, frais et dispo, après nos 30h de voyage. Nous descendons l'escalator et apercevons, par les portes vitrées, un groupe. Mais pas n'importe quel groupe : équipé de paréos, claquettes, pelle et rateau de plage, ce groupe nous attend de pied ferme. On ne peut pas les louper. Et il s'agit de nos familles et amis. Enorme !

Nous attendons patiemment nos bagages (c'est qu'on est revenus un peu chargés et on recompte 2 fois si nous avons bien toutes nos affaires). Nous sortons, le sourire jusqu'aux oreilles, mais on se fait alpaguer par la police : "Avant Paris, vous veniez d'où ?". Oui, oui, bonjour et merci pour l'accueil. Et bien on vient de Nouméa. Et hop, sans plus de commentaires, ils ont filé leur chemin. Nous ne devions pas être ceux qu'ils recherchaient. Nous pouvons alors rejoindre nos familles qui nous accueillent, non pas avec des colliers de coquillages (que nous portions fièrement à  l'arrivée), mais avec des colliers de bouchons... de muscadet ! Bah oui, retour aux sources quand même ! Ne vous inquiétez pas, nous avions également le verre de muscadet accroché au collier, et Gilles a sorti la bouteille de sa besace pour les remplir. Je vous ai dit qu'ils étaient équipés ?

Voilà voilà, on prend un verre, puis un autre (la clim', ça assèche) et puis on quitte le hall de l'aéroport. Direction : Vallet city. La soirée vient de commencer. Il est vrai qu'à revoir les photos, on était un peu blanc de fatigue mais tellement heureux de voir nos proches ! Nous avons repris un petit verre de muscadet et/ou d'apéro (je me souviens plus !) puis nous avons allumé le barbecue (enfin pas nous car on nous a chouchouté toute la soirée et on ne s'est occupé de rien). La table était préparée dans le garage (20 juin, il ne faisait pas encore très très chaud le soir), tout était au poil. Nous avons passé une superbe soirée de retour. A raconter plein de souvenirs, à s'enquérir de ce que chacun a fait pendant ces quelques mois, etc...

1h du matin, Elina était dans le gouffre (mais je souriais parce que j'étais contente... enfin je crois que je souriais, en tout cas j'essayais), Freddy n'en était pas loin. Il résistait, il tenait bon. Mais les bonnes choses ont une fin. Tout le monde a pris congé pour nous laisser nous reposer. Il ne nous a pas fallu longtemps pour trouver le sommeil.

Quel retour !

Publié dans Retour

Commenter cet article