Ile du Sud : le ski et les Fiords

Publié le par Tout le monde au soleil

Mardi 9 : Queenstown

On s'est trouvé un petit parking peinard, on a fait un gros dodo. Nous avions dîné la veille dans une pizzéria (notre premier resto néo-zélandais). C'est l'ouverture de la saison de ski et nous nous empressons de nous renseigner pour une journée dans les Alpes néo-zélandaises. Nous prenons le package (ski, boots, poles, jacket, pants, lift pass, transport) et nous allons récupérer nos affaires pour être fin près mercredi matin. Ensuite, nous prenons un café bien mérité et nous flânons dans la jolie ville de Queenstown. Quelques emplettes, un bon déjeuner avec Marie-Pierre, François et Harold dans notre camping-car cette fois et nous nous installons tranquillement dans un camping. Ce soir, dodo de bonne heure, pour être en forme demain matin.

 

Mercredi 10 : Queenstown – Te Anau = 170 km

Journée ski dans les Alpes néo-zélandaises. Peu de comparaison avec les Alpes françaises, mais une station culminant à 1160m, avec un sommet à 1600m et de la bonne neige. Étant au début de la saison, peu de pistes étaient ouvertes mais bon, c'était pour le fun ! Nous étions donc au Coronet Peak, seule station ouverte. Nous sommes repartis dans le milieu d'après-midi, afin de commencer notre route pour les Milford Sounds. Un petit parking à Te Anau (à mi-chemin de notre destination) nous tendait les bras, nous n'avons donc pas hésité.

 

Jeudi 11 : Te Anau – Milford Sounds = 121 km

Après 2h de route bordée d'un paysage sans nom (roches abruptes et noires, desquelles ruissellent de petites cascades), nous voici à Milford Sounds, 350 habitants. On pourrait s'attendre à un peu plus d'âmes vivantes dans ce patelin qui se trouve être une attraction plus que réputée de Nouvelle Zélande. Mais bon. D'ailleurs, pour ceux qui s'y rendront, n'oubliez pas de remplir votre réservoir d'essence car il n'y en a pas là-bas (nos compatriotes, toujours les mêmes, ont eu quelques difficulté pour s'en procurer...). 13h, c'est le départ pour la croisière dans les Fiords. Un paysage surprenant : des roches noires, de la verdure accrochée à flanc de colline, un calme incroyable... et des dauphins ! Mais oui, on a vu une famille de dauphins, très sociables, qui a fait quelques acrobaties à côté de notre bateau avant de s'en aller un peu plus loin. Comme il avait plu le matin, les montagnes ruisselaient et cela formait de jolies cascades. On aurait dit que les montagnes pleuraient... A voir absolument.

Fin de la croisière à 15h. Il n'est pas tard et comme on a de la route pour rejoindre Dunedin, nous décidons de repartir aussi sec pour Te Anau, histoire de ne pas faire trop de route dans la même journée. Comme il n'est pas tard, nous décidons de pousser un peu plus loin (enfin Freddy car Elina a piqué un roupillon – le grand air, ça fatigue) et nous nous arrêtons à Gore.

Publié dans Nlle Zélande

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article